Accès à la clientèle

OU

Accès à la clientèle

28/07/2022

Comment gérer les temps de conduite dans le transport routier ?

Les règles de conduite et de repos ont pour objet assurer la sécurité du transport routier, bien que la plupart du temps, réussir à adapter ces temps aux besoins du service puisse être une tâche complexe, dans laquelle les systèmes de gestion de flotte, tels que Gesinflot, sont le parfait allié.

 

Qu'indique la règle concernant les temps de conduite, les pauses et le repos ?

Les réglementations nationales pour les conducteurs de transport routier régissent différents aspects tels que les temps de conduite, les pauses et les périodes de repos, et sont incluses dans le Règlement CE 561/2006 et le Décret royal 1082/2014, qui adapte la réglementation aux îles du pays qui, en raison de leur taille, rendent la règle générale irréalisable, à l'exception de Majorque.

Temps de conduite dans le transport routier

Conduite ininterrompue : Après une période de conduite de quatre heures et demie, le conducteur doit prendre une pause ininterrompue d'au moins 45 minutes, à moins de prendre une période de repos. Cette pause peut être remplacée par une pause d'au moins 15 minutes suivie d'une pause d'au moins 30 minutes, entrecoupées de la période de conduite.

Conduite quotidienne : La conduite quotidienne peut atteindre jusqu'à 9 heures par jour, et peut être étendue à 10 heures, au maximum deux fois par semaine. Une journée est limitée à 24 heures pour la conduite en solo et à 30 heures pour la conduite en équipe et commence, après un repos journalier ou hebdomadaire, par la première activité autre que le repos.

Conduite hebdomadaire :La conduite hebdomadaire est plafonnée à 56 heures. Et dans ce cas, la réglementation établit les semaines calendaires pour les mesurer, de sorte que la conduite hebdomadaire commence à être comptée à 0h00 le lundi et se termine à 24h00 le dimanche.

Temps de conduite bihebdomadaire : La conduite effectuée en deux semaines consécutives a une limite maximale de 90 heures.

Temps de repos et pauses dans le transport routier

Repos journalier normal: Elle doit durer au moins 11 heures et avoir lieu dans la journée en cours.

Repos journalier fractionné: Elle doit se faire en deux périodes de 3 et 9 heures, obligatoirement dans cet ordre. Il est considéré comme un repos quotidien normal.

repos journalier réduit: Comprend un arrêt entre 9 et 11 heures.

Les conducteurs pas plus de trois périodes de repos quotidiennes réduites peuvent être prises entre deux repos hebdomadaires. En cas de double conducteur dans le véhicule, en l'espace de 30 heures, ils doivent respecter un repos journalier d'au moins 9 heures.

Pause hebdomadaire normale: Sa durée est de 45 heures, et doit être effectuée après un maximum de six jours ouvrables.

Pause hebdomadaire réduite : D'une durée comprise entre 24 heures et 45 heures. Ils doivent être compensés par des pauses équivalentes à 45 heures complètes, une fois et avant la fin de la troisième semaine suivante et toujours assorties d'une période de repos d'au moins 9 heures.

On ne peut jamais enchaîner 2 pauses hebdomadaires réduites consécutives.

Si vous êtes soucieux de gérer efficacement les temps de conduite de vos chauffeurs avec la garantie de respecter la réglementation en vigueur, la solution est Gesinflot qui permet l'automatisation et le suivi de tous les paramètres de conduite, pauses et repos depuis votre bureau et avec la garantie d'être toujours à jour des évolutions réglementaires nationales et européennes.